Mais votre conscience écologique est parfois un peu titillée lorsque la main de l’homme devient trop présente en montagne, y compris dans vos stations préférées.

Allier les plaisirs de la glisse et développement durable, c’est désormais possible à Serre Chevalier, certifiée Green Globe depuis 2018.

Skier green, ça démarre avec un sandwich bio, et ça continue à Serre Chevalier. 

 

Une démarche de longue date

A Serre Chevalier, les enjeux environnementaux font partie intégrante du paysage depuis 10 ans : la station des Hautes Alpes a multiplié les projets en direction d’une gestion plus « verte » des équipements et ressources. Cette démarche volontariste a porté ses fruits : le domaine skiable a ainsi été certifié ISO 14001 de 2005 à 2017, puis Green Globe en 2018.

Premier domaine skiable des Alpes du Sud à recevoir cette distinction, Serre Chevalier est récompensée pour son respect des exigences internationales en faveur du développement durable du tourisme. Le label, international et indépendant, couronne les efforts du domaine poursuivis sur  l’intégralité de ses activités : remontées mécaniques, pistes, damage, production de neige et ventes.

 

La neige n’est pas encore bio, mais …

Serre Chevalier domaine skiable s’engage de façon globale dans la prise en compte des enjeux environnementaux. Au quotidien, cette démarche infuse dans toutes les actions mises en place par la station pour réduire ses impacts sur l’eau, les énergies, la biodiversité, gérer au mieux ses déchets et favoriser les achats responsables.

Ainsi, le domaine skiable projette de produire d’ici 2021 30% de sa consommation annuelle d’électricité grâce au développement des sources d’énergie renouvelables locales : micro-éolien, photovoltaïque et hydroélectricité.
Ce mix de production contribuera à l’alimentation des 57 remontées mécaniques, mais aussi au fonctionnement des installations de neige de culture. A Serre Chevalier, si votre télésiège préféré fonctionne à désormais à l’hydroélectricité, et que la neige de culture est produite grâce à des panneaux solaires, tout est normal.

 

Jeunes pousses & anoraks d’occasion
De même, Serre Chevalier est associé au projet Nature 2050 piloté par la LPO sur son territoire. Ainsi, la réserve naturelle régionale des Partias, voisine du domaine skiable se voit étoffée de 3000 pins cembro supplémentaires, plantés cet automne dans le cadre du projet. La réserve est visible depuis le haut du téléphérique, sur le secteur de Chantemerle : vous pourrez, du bout des spatules, surveiller que ces jeunes pousses se développent pleinement !

Serre Chevalier aime planter des arbres : le domaine skiable participe, avec plusieurs autres stations de ski, à la réhabilitation d’une forêt située en Savoie et financera la réintégration de 500 arbres en compensation de son bilan carbone.

La démarche développement durable de Serre Chevalier inclut également une dimension sociétale, loin du concept d’ « usine à ski » anonyme : ainsi, le co-voiturage des skieurs est encouragé pour limiter l’empreinte carbone, tant en terme de pollution atmosphérique qu’en stationnement sur le domaine.

Enfin, si lors de votre prochain trek au Népal, votre guide local et tous ses voisins portent des vestes aux couleurs de Serre Chevalier Domaine skiable – ce n’est pas un effet de l’altitude : les anciennes tenues du personnel de la station ont été recyclées au profit de ces lointains voisins et collègues.

Sociétal, solidaire, vert : le ski responsable est possible !