Nous avons préparé pour vous une liste d’erreurs à éviter pour des vacances au top !

1.Oublier les maillots de bain  

Entre les grandes stations équipées des centres aqua sportifs et les résidences de tourisme qui proposent leurs espaces spa et piscine, vous avez des grandes chances de pouvoir profiter d’un peu de détente entre vous ou avec les enfants. Ne ratez pas cette chance, prenez vos maillots de bain avec vous ! 

2.Choisir ses dates sans prendre en compte les vacances des autres régions ou pays

Chaque station de ski a sa clientèle, et les vacances au ski en France sont très populaires avec les étrangers. Vous pouvez vous trouver dans une station pleine à craquer alors que vous pensiez choisir la période la plus calme en fonction des vacances scolaires françaises.

Si vous êtes des skieurs sans enfants, préférez les semaines en dehors des vacances scolaires des pays principaux qui fréquentent cette station de ski, et non pas seulement les français.

Nous avons un scoop pour vous : si vous êtes complètement libres de choisir vos dates, partez lors d’une semaine promotionnelle. Pour la saison 2017-18, la semaine de 24 mars sera probablement une semaine où vous allez avoir beaucoup d’offres promotionnelles et une belle qualité de neige. Suivez notre blog pour des dates spécifiques par pays et station.  

3. Attendre et voir la météo du jour pour acheter son forfait de ski

Les vacances au ski commencent toujours avec une liste de choses obligatoires à faire :

· Récupérer les clés

· Louer les skis

· Passer à l’école de ski

· Acheter son forfait

· Faire les courses

Pourquoi faire compliqué si on peut faire simple ? Vous pouvez éviter une bonne partie de ce parcours grâce à internet. Surtout pour les forfait de ski, on est perplexe en voyant les gens attendre aux guichets de remontées mécaniques.

Savez-vous que vous avez plus de chances d’obtenir des forfaits à tarif avantageux si vous les achetez en avance ? Vous devez absolument demander à votre hébergeur s’il propose des packages avec votre logement. La plupart des grand hébergeurs, agences immobilières et résidences de tourisme proposent cette option ; selon la période, vous pouvez même avoir des remises importantes ou des promotions. Pensez-y quand vous choisissez votre semaine de vacances : entre deux semaines à tarif identiques pour votre logement, il peut y en avoir une avec des forfaits remises, à vous les économies !

Si vous voulez absolument attendre la dernière minute, optez pour les ventes en ligne des sociétés de remontées mécaniques. Ils vous proposent les meilleurs tarifs en ligne– vous ne payerez jamais plus cher que sur place, et souvent vous pouvez changer d’avis jusqu’au dernier jour sans aucun frais. De toute façon quand vous partez au ski, c’est pour skier, non ?   

4. Ne pas réserver les cours de ski ou la garderie en avance

Si vous rêvez de passer un peu de temps sans les enfants sur les pistes et vous attendez votre arrivée en station pour les mettre en garderie, préparez-vous à skier avec eux toute la journée ! Les garderies en station ont une capacité d’accueil limitée et c’est la première chose que vous devez réserver, surtout pendant les vacances scolaires. Nous n’avons pas de bons plans à vous proposer, trouver de la place est déjà top !

Les écoles de ski sont vite remplies aussi : nous souhaitons tous que nos enfants apprennent le ski, mais comme il y a beaucoup plus d’enfants pendant les vacances scolaires, la demande peut vite dépasser les places disponibles. Renseignez-vous sur les prix des écoles de ski avant de choisir votre destination. Il peut y avoir des différences de prix entre les différentes écoles dans une même destination, mais il peut surtout y avoir des différentes de prix entre les différentes stations, ce qui peut avoir un impact sur votre budget global. 

5. Partir sans préparation physique

Certes, ce n’est pas un marathon que vous courez quand vous partez au ski. Tout de même, la dépense énergétique n’est pas négligeable. Si vous aimez les calculer, vous pouvez avoir une bonne estimation de calories dépensées grâce au site Regivia. 

Quand vous skiez, vous sollicitez des muscles que vous n’utilisez pas tous les jours. Si vous ne faites pas de sport régulièrement, vous allez ressentir davantage les effets. Au ski, les fessiers et les jambes travaillent le plus. Si vous partez sans vous entraîner à minima, attendez-vous à avoir du mal à vous asseoir ou descendre les escaliers le lendemain !

Avant de partir, faites des exercices cardio-vasculaires, complétés par des squats pour profiter au mieux de votre semaine à venir. Une fois sur place, faites vos étirements chaque jour pour éviter les accidents et mieux vivre le lendemain ! Les médecins de montagne ont des conseils pour vous guider si vous voulez vous préparer à fond !    

N’oubliez pas que vous partez en altitude et qui dit altitude dit moins d’oxygène : votre préparation vous aidera à mieux vivre ce changement et vous vous ressourcerez avec le bon air pur de la montagne.  

6. Prendre la route le samedi matin pour partir au ski

La majorité des stations proposent des séjours qui vont de samedi à samedi, c’est sûr. Mais pourquoi pas essayer d’autres alternatives pour profiter à fond de vos vacances ?  

La plupart des routes de montagne ne sont pas dimensionnées pour la fréquentation très forte d’un jour dans la semaine. Vous risquez de vous retrouver dans des bouchons et mettre beaucoup plus de temps pour arriver à votre destination.

Cherchez les hébergeurs qui proposent des séjours de dimanche à dimanche, il y en a même qui proposent des arrivées les lundis. Il n’est pas dans les habitudes de partir et surtout rentrer le dimanche, mais plusieurs heures d’économies sur votre trajet et beaucoup de frustration en moins peuvent vous aider mieux profiter de vos vacances.

7. Attaquer les routes enneigées sans pneus-hiver ni chaînes

 Quand on part en vacances, on espère avoir beaucoup de neige en station et des routes bien déneigées. Hélas,   personne ne peut décider à la place dame nature. Si elle décide qu’il va neiger quand vous allez prendre la   route, vous devez faire avec.

 Même si ce n’est pas obligatoire en France, l’idéal est d’être équipé des pneus hiver. Ça peut paraitre un       investissement, mais sachez qu’un pneu hiver est plus efficace dès que les températures passent en dessous   de  7°. Et quand vous ne roulez pas avec vos pneus été, vous ne les usez pas… alors pourquoi ne pas profiter de   pneus hiver plusieurs mois par an ?

Toutefois, vous devez avoir des chaines avec vous si vous partez à la montagne, surtout en station d’altitude. Même si vous êtes arrivés sous le soleil, le temps peut changer vite et votre départ pourrait être beaucoup plus compliqué que votre arrivée. Croyez-nous, si vous achetez vos chaines en catastrophe après une chute de neige inattendue en station, vous pouvez avoir l’impression de les payer à prix d’or ! Demandez à votre voisin, votre beau-frère, ou consultez des sites de location entre particulier, vous trouverez facilement des chaines adaptées à votre véhicule.

Encore plus important, apprenez à mettre vos chaines avant le jour J. Il n’y a rien de plus difficile que de sortir de votre voiture toute chaude et passer quelques heures en essayant de mettre les chaines que vous ne maîtrisez pas à -5°C sous la neige.

Dernier conseil : n’attaquez pas les routes de montagne pentues et enneigées en vous disant que vous mettrez les chaines au dernier moment quand la voiture n’arrive plus à monter. Rien de plus dangereux que de se retrouver accroupi au milieu de la route et parfois dans le noir, alors que d’autres véhicules vont vous croiser ou devoir vous doubler alors que justement la chaussée est très glissante. Le long de votre parcours vous trouverez des aires de chaînage éclairées et sécurisées : anticipez votre arrêt.

Prenez les bonnes précautions pour votre sécurité. Le site  www.femmesdebordees.fr a écrit un excellent article qui explique comment  partir en voiture sans mésaventure.